x

La bibliothèque

Genèse du projet A Grand Morié

Marie, actuelle présidente de l’association, partit pendant 3 semaines à Grand Morié avec Hélène pour une mission d’éducation et d’animation pour les enfants d’école primaire. A la fin de cette expérience unique, l’habitant qui l’accueillait leur confia son rêve : construire une bibliothèque pour les enfants du village. De retour en France, Marie décida d’aider cet homme à réaliser son rêve et réussit à convaincre de plus en plus de personnes de participer à l’aventure.

 

Etat des lieux sur place

D’après les programme établis par le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement technique ivoirien, « tout élève en fin de cycle primaire doit pouvoir s’exprimer correctement en français à l’oral et à l’écrit, lire et comprendre un texte et produire des écrits variés qui respectent les règles de fonctionnement de la langue. »
Lors de son expérience à Grand Morié, notre présidente a pu constater le fossé qu’il existe entre cet objectif et la réalité. Ses élèves de CM2 ne connaissaient pas tous l’alphabet et ne pouvaient écrire un mot simple (soleil, maison, fleur…) sans faute d’orthographe.

Après discussion avec les volontaires ivoiriens et les instituteurs du village, Marie comprit que l’école de Grand Morié n’était pas un cas isolé et que ce fossé entre le discours officiel et les lacunes considérables des élèves se généralisait à l’ensemble du pays avec un taux d’alphabétisation des 15ans et plus de 43% en 2015 selon l’UNESCO.

 

Comment expliquer cette situation ?

Dans les zones rurales comme Grand Morié, tous les enfants ne vont pas à l’école car ils doivent aider leurs parents aux champs. La Côte d’Ivoire est encore un pays rural avec 68% de la population active travaillant dans le secteur primaire en 2013. Les enfants ne s’imaginent pas faire un autre métier que celui d’agriculteur et ne voient donc pas en quoi le maniement du français et des mathématiques vont les aider.
Le manque de matériel freine la progression des élèves. Comment apprendre à déchiffrer les mots sans livre pour s’entrainer ? Comment s’intéresser à la lecture si nous ne voyons pas quel monde elle peut nous faire découvrir ?
 Face aux manques de moyens alloués à l’éducation, aux absences récurrentes des instituteurs (dont près de 15% sont des bénévoles) et au trop grand nombre d’élèves par classe qui oblige certains parents à retarder l’entrée à l’école de leurs enfants, l’abandon scolaire est grandissant et augmente à mesure que l’élève grandit.

Voir graphique sur l’abandon scolaire  

 

Notre solution

Nous souhaitons construire une bibliothèque pour les enfants de Grand Morié afin de les aider à s’évader de leur quotidien, à développer leur connaissance du monde et à améliorer leur niveau de lecture. Ce lieu leur sera réservé ; l’objectif est qu’ils s’y sentent à l’aise et en sécurité afin de s’épanouir dans cet environnement privilégié. Ils pourront également se familiariser avec les livres dès le plus jeune âge ce qui développera leur goût pour la lecture qu’ils transmettront à leur tour à leurs enfants. Un adulte sera présent de manière permanente pour les accompagner dans leurs devoirs, les guider dans leurs choix de lecture et animer des temps d’activité. Il s’agira des professeurs ou des volontaires du village.

Les actions que nous avons déjà réalisées
  • Réflexion approfondie sur le projet et ses différentes étapes en partenariat avec notre homologue ivoirien, POYA International.
  • Week-end de formation de la présidente et de la vice présidente sur les méthodes à adopter pour mener un projet de solidarité internationale
  • Récolte de plusieurs centaines de livres pour enfants en Ile de France et en région lyonnaise et envoie de ces livres en Côte d’Ivoire. Récolte aussi de livres d’auteurs ivoiriens.
  • Réalisation du devis de rénovation du local qui servira de bibliothèque et travail avec un architecte local pour la réalisation de la construction.
  • Promotion du projet via des conférences, des interventions dans des établissements scolaires ou des entreprises, communication sur es réseaux sociaux
  • Soutien officiel de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France depuis 2015.
  • Récolte de 40% du financement grâce à la vente de pots de karité, des campagnes d’appels au don et une campagne de crowdfunding.

 

Un pont entre la France et la Côte d’Ivoire

Les livres présentés sont en français car il est important pour nous de promouvoir, à travers la littérature, la langue et la culture française. Notre association espère créer un lien entre la Côte d’Ivoire et la France à travers un échange culturel enrichissant pour les enfants de Grand Morié mais aussi pour tous les participants ou les personnes intéressées par le projet. Les livres présentés seront issus de la littérature européenne et africaine, favorisant la curiosité et la découverte.

Nous souhaitons aussi la jumeler avec une bibliothèque en France, permettant ainsi aux enfants d’échanger par emails. Les enfants de Grand Morié découvriront qu’il existe tout un monde au-delà de leur village, pleins d’opportunités à saisir et de choses passionnantes à découvrir. Sur l’autre continent, les enfants français se rendront compte qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur de l’autre, mais que nous avons beaucoup à apprendre des personnes de différentes cultures. Et si c’était tout simplement l’ouverture d’esprit qui pourrait faire face aux montées de l’extrémisme et de la xénophobie?
 
DSC04655